Le crédit d'impôt

Avec CEF services, bénéficiez du crédit d’impôt pour vous offrir les services d’une femme de ménage, d'un jardinier, de bricolage. En faisant appel à nous, vous bénéficiez d’un avantage fiscal : le crédit d’impôt. Vous êtes remboursé à hauteur de 50% des dépenses engagées pour les services à la personne.

Qui peut en bénéficier

Tous nos clients peuvent prétendre au crédit d’impôt à condition d’être fiscalement domicilié en France (ou à Monaco), d'être une personne physique et d'être le bénéficiaire et le payeur des prestations et *selon les dispositions prévues dans le code général des impôts

Comment cela fonctionne  ?

  • La prestation de ménage doit être effectuée à votre domicile (résidence principale ou secondaire), occupé à titre privé et privatif.

  • Vous devez déclarer le montant que vous avez payé lors de la déclaration de vos impôt.

A savoir : Faites appel à une femme de ménage ou autres durant vos vacances dans votre résidence secondaire**. Le crédit d’impôt est aussi applicable.

Le crédit d’impôt en pratique

Vous n’êtes pas imposable ?

Le montant de votre impôt est inférieur au montant du crédit d’impôt auquel vous pouvez prétendre ? Vous recevrez un remboursement du Trésor Public correspondant à l'excédent.

Quel est le montant maximum du crédit d’impôt ?

Le montant maximum du crédit d’impôt est déterminé en fonction de votre situation personnelle. Il s’applique pour tous les services à la personne dont vous bénéficiez, y compris ceux délivrés par CEF services. Le plafond annuel maximum du crédit d’impôt est de :

  • 6 000 € (soit 50% du plafond annuel de dépenses de 12 000 €) dans le cas général. Chaque enfant à charge augmente le plafond annuel de dépenses de 1 500 €, sans que ce plafond ne puisse excéder 18 000 € la première année de bénéfice du crédit d’impôt puis 15 000 € les années suivantes. Le montant de 1 500 € est divisé par deux pour les enfants réputés à charge égale de l'un et l'autre de leurs parents ;

  • 6 750 € (soit 50% du plafond annuel de dépenses de 13 500 €) si un membre du foyer fiscal est âgé de plus de 65 ans ou si vous avez à charge un enfant de moins de 18 ans ou si vous payez des prestations au profit d’un ascendant de plus de 65 ans bénéficiaire de l’APA ;

  • 7 500 € (soit 50% du plafond annuel de dépenses de 15 000 €) si :*


        - au moins 2 membres du foyer fiscal sont âgés de plus de 65 ans ;

        - ou si vous avez à charge au moins 2 enfants de moins de 18 ans ;
        - ou si vous payez des prestations au domicile de 2 ascendants de plus de 65 ans bénéficiaires de l’APA ;
         - ou si vous avez au moins un enfant de moins de 18 ans à charge et payez des prestations au domicile d’un ascendant de plus de 65 ans bénéficiaire de l’APA ;

  • 10 000 € (soit 50% du plafond annuel de dépenses de 20 000 €) pour les personnes handicapées ou invalides (titulaires de la carte d’invalidité au minimum de 80% ou percevant une pension d’invalidité de 3ème catégorie) et les contribuables qui ont à leur charge une personne titulaire de cette même carte d’invalidité ou un enfant donnant droit au Complément d’Allocation d’Education Spéciale (CAES).

Par ailleurs, il faut prendre en compte un plafond global de 10 000 € pour le bénéfice de toutes niches fiscales confondues.